preloder

Les bienfaits d’une alimentation sans gluten

Nous entendons de plus en plus parler de « sans gluten ». Mais qu’est ce réellement ? Le gluten est une protéine présente dans les graines de céréales telles que le blé, l’avoine, le seigle, l’orge, le triticale, l’épeautre, etc… Ainsi on retrouve le gluten dans beaucoup de produits alimentaires qui contiennent une pâte réalisée à partir de farine issue d’une céréale contenant du gluten (par exemple les biscuits, le pain, les pizzas, les biscottes, etc…) ou bien même qui contiennent un peu de farine issue d’une céréale contenant du gluten (par exemple la sauce béchamel ou la sole meunière, etc…).


Alors « sans gluten » signifie concrètement avoir un régime alimentaire qui exclut toute source de gluten. Ce régime est adopté par les personnes qui ont des difficultés à digérer cette protéine, ou ceux souffrant de son intolérance. Le blé possède une forte teneur en gluten, mais étant aussi l’une des protéines des plus consommées cela rend bien difficile la suppression totale de son alimentation. Pourtant adopter un régime sans gluten ou diminuer fortement sa consommation, procure des bienfaits sur notre santé.

Quels sont les bienfaits d’un régime sans gluten ?

Avant toute chose, il faut savoir que chaque cas étant différent et les céréales complètes faisant partie d’une alimentation saine et équilibrée, en éliminant totalement le gluten si vous n’en avez pas réellement besoin, vous perdrez des avantages nutritionnels issus de ce type d’aliments (vitamine B, minéraux etc…). Il est donc très important de comprendre qu’il est intéressant de diminuer le gluten et de ne le supprimer qu’en cas de grande intolérance, allergie, ou nécessité reconnue par un médecin. Mais il reste vrai que la réduction ou suppression du gluten aide à retrouver de l’énergie et diminuer fortement les problèmes gastro-intestinaux.

Pour les malades cœliaques (moins de 1% de la population)

La maladie cœliaque est la forme la plus aigu de l’allergie au gluten. La forme classique de cette maladie commence entre 6 et 24 mois, lorsque le gluten est introduit dans l’alimentation. Les enfants concernés présentent alors un poids faible, un retard de croissance, et des symptômes de mauvaise digestion. C’est la forme la plus connue à ce jour mais la maladie peut néanmoins survenir à tout âge. Chez l’adulte, c’est à dire lorsque la maladie se déclare tard, les symptômes de mauvaise digestion sont plus faibles voire absents. Mais alors d’autres symptômes en témoignent : ostéoporose, carence en fer, arthrite… Malgré des symptômes flagrants, un diagnostic doit être établi par un médecin allergologue.

Pour ceux qui souffrent de côlon irritable

Environ 20% de la population souffre du syndrome du côlon irritable, également nommé colite, colopathie fonctionnelle ou encore colopathie spasmodique. Aussi, il y a parfois confusion et l’intolérance au gluten chez l’adulte est diagnostiquée en tant que syndrome du côlon irritable. Cette maladie représente environ 50% des motifs de consultations en gastro-entérologie. Souvent incomprise, elle est soignée avec des pansements intestinaux, et des ralentisseurs de transit sans réellement s’intéresser aux causes d’origine. De récents études ont prouvé que supprimer le gluten diminueraient la souffrance des malades.

Pour réduire la progression de maladies auto-immunes ou inflammatoires chroniques

Il a été démontré que de supprimer le gluten de son alimentation réduit la progression de maladies inflammatoires et les douleurs qui en sont dues telles que :

  • le rhumatisme psoriasique ou inflammatoire
  • la polyarthrite rhumatoïde
  • la spondylarthrite ankylosante
  • la sclérose en plaques
  • etc..

Vous pensez avoir une intolérance au gluten ?

Si vous avez un doute, parce que dans votre famille des cas sont présents , ou  avez des problèmes intestinaux, vous devez consulter votre médecin traitant qui saura vous aider. Mais en parallèle, un moyen efficace de savoir si vous êtes sensible au gluten est d’adopter un régime sans gluten strict durant 2 mois. Si les symptômes disparaissent puis réapparaissent lorsque vous réintroduisez le gluten, il n’y aura alors beaucoup moins de doutes.

En conclusion

Le régime sans gluten s’adresse d’abord à 20% de notre population qui en a réellement besoin pour des raisons de santé, néanmoins il est fortement conseillé au reste de la population de réduire peu à peu la consommation de gluten, présent dans beaucoup trop de produits qui constituent notre alimentation occidentale. Cela aidera votre digestion et transit, tout en réduisant votre fatigue et poids parfois dus à une surconsommation de gluten. D’autant plus que des farines sans gluten permettent d’obtenir des pains, viennoiseries, et autre produits à pâte tout aussi délicieux, il s’agit des farines de mais, riz, sarrasin, pois chiche, châtaigne, soja, chanvre, quinoa, millet, lentilles, ou encore coco.


Laisser un commentaire

Fermer le menu
Follow by Email
Facebook
Google+
Twitter
Pinterest