preloder
Élixirs floraux et fleurs de Bach

Élixirs floraux et fleurs de Bach




Un élixir floral est une eau dans laquelle on aurait transféré le « taux vibratoire » d’une fleur. En prenant un élixir nous pourrions modifier notre propre taux vibratoire, ce qui aurait une bonne influence sur notre attitude, nos émotions, notre bien-être et notre santé.

Il s’agit là du domaine de la « médecine énergétique » pure. Peu d’études scientifiques ont été réalisées sur les élixirs floraux, que ce soit pour identifier leurs composés, préciser leurs effets ou déterminer leurs mécanismes d’action. Cependant, des scientifiques étudient des hypothèses dans le but de mieux comprendre les approches énergétiques. Par exemple, des chercheurs de l’Université Princeton font valoir que les effets attribués à des approches comme les élixirs floraux, le toucher thérapeutique, la thérapie par la prière,  la guérison à distance, ou encore l’acupuncture et l’homéopathie pourraient s’expliquer par des mécanismes « non locaux » qui seraient influencés par les intentions conscientes et inconscientes du sujet.
Ces hypothèses relèvent souvent plus de la physique quantique que de la biologie. Par ailleurs, elles prennent en compte des mécanismes subjectifs sur lesquels la science a très peu de prise, comme la conscience, les émotions, l’intention réelle de guérir, etc… D’après Danièle Laberge, une herboriste et herboricultrice qui a fabriqué des élixirs floraux au Québec pendant plus de 20 ans, les connaissances sur les propriétés des élixirs « sont le fruit de l’observation, de l’expérimentation et de l’intuition. […] Vivre dans l’univers des fleurs et des herbes ouvre des voies d’exploration qui ne se recréent pas en laboratoire ».

Mieux gérer ses émotions et son caractère

La théorie de cette médecine énergétique consiste à considérer que les fleurs, tout comme les émotions, sont porteuses de vibrations qu’on ne peut ni voir, ni toucher, mais ressentir. Ces vibrations de très haute fréquence auraient le pouvoir d’agir sur le système énergétique, de la même manière que la musique inspire et élève l’esprit. Elles ne permettraient pas de traiter directement des maladies ou des affections spécifiques, mais plutôt d’intervenir sur les déséquilibres émotifs,  le tempérament, le caractère, la personnalité ou les attitudes des individus. Les élixirs aideraient à équilibrer les différents plans physique, émotif, mental et spirituel, à mieux gérer les mauvaises humeurs, les idées noires, et même à acquérir certaines qualités. A titre d’exemple, la fleur d’aigremoine favoriserait la paix de l’esprit ; la fleur d’églantier, la joie de vivre ; la fleur du mélèze la confiance en soi ; et le zinnia, le rire et la dédramatisation.

Comment procéder pour commencer ?

Afin de se soigner avec des élixirs floraux, il faut d’abord repérer nos traits de caractère négatifs et nuisibles. Il faut choisir ensuite la ou les essences qui correspondent à notre cas (jusqu’à 6, si nécessaire). Les fabricants communiquent généralement des indications sur les troubles pouvant être améliorés par chaque élixir. Ce procédé, relativement simple, exige de prendre du recul par rapport à soi-même, afin d’être objectif envers nous même ce qui n’est pas de la plus grande facilité. De plus, pour un même symptôme, plusieurs fleurs peuvent être indiquées. Il s’agit alors de découvrir la cause profonde du problème. Par exemple : que se cache-t-il  derrière une dépression ? Cela peut être une grande déception, un deuil mal vécu, etc…

Demander conseil

Afin d’y voir plus clair il est conseillé de consulter un praticien spécialisé en élixirs. Plusieurs utilisent un questionnaire objectif afin d’interrompre le discours mental et de favoriser la prise de conscience de soi. Pendant l’entretien, le conseiller analyse le comportement de la personne. Il observe son expression, son attitude et les mots qu’elle emploie pour décrire sa situation. Cela permet de découvrir certains sentiments et émotions présents ainsi que certains traits de caractère. C’est à partir de ces éléments qu’un professionnel proposera un mélange adapté à la personnalité et à l’état du sujet.

Le Docteur Bach

Le Docteur Edward Bach (1886-1936) est considéré comme le créateur des élixirs floraux. Après avoir été bactériologiste, homéopathe et médecin, il a abandonné sa pratique au début des années 1930. Il était alors en quête d’une médecine naturelle, capable de soulager à la fois les maux physiques et spirituels de l’être humain, sans effet secondaire.

C’est en parcourant les montagnes du pays de Galles, en Grande-Bretagne, et en expérimentant les effets de différentes fleurs qu’il a élaboré son système. Doté d’une intuition et d’une sensibilité remarquables, le Dr Bach disait reconnaître l’énergie des fleurs simplement en les tenant dans ses paumes ou en les plaçant sous sa langue. Il a mis au point son procédé de fabrication en observant des gouttelettes de rosée déposées sur des pétales. Il avait pressenti que la chaleur du soleil permettait de transmettre « l’énergie vibratoire » des fleurs aux gouttes de rosée.
Il était impensable de prélever chacune de ces gouttes. Il a donc décidé de cueillir les fleurs, de les déposer en plein soleil dans des bols d’eau. Après 3 h à 4 h de macération, ou dès que les fleurs se flétrissaient, il les retirait à l’aide de brins d’herbes sans toucher au liquide. Il ajoutait à cette eau un volume égal d’alcool (brandy) pour la conservation. Il a ainsi créé ses 38 remèdes floraux de base, fabriqués encore aujourd’hui selon le même procédé.
L’époque moderne. Depuis, beaucoup d’autres ont créé une multitude d’élixirs à partir de différentes fleurs et de végétaux. Puisqu’il est impossible de réaliser des analyses scientifiques pour savoir si une eau a véritablement été dynamisée par une fleur, on ne peut que se fier à la réputation des fabricants pour savoir si l’on achète un élixir… ou un flacon d’eau parfumée très cher.

Applications thérapeutiques

Les cas les plus souvent cités de « guérison » liés à l’utilisation d’élixirs floraux se rapportent aux déséquilibres émotifs : peurs, anxiété, compulsion, nervosité, tristesse, culpabilité, pessimisme, manque de clarté, perfectionnisme, froideur, rigidité, etc… En acceptant que toutes les maladies soient causées par un déséquilibre intérieur (émotif, énergétique ou encore « astral »), l’effet équilibrant des élixirs pourrait alors contribuer théoriquement à la guérison de plusieurs maladies.

Les notes du Dr Bach révèlent les effets positifs obtenus auprès de ses patients souffrant de diverses affections (asthme, alcoolisme, arthrite, troubles cardiovasculaires, etc…). Aussi, plusieurs études de cas ont été répertoriées par ses successeurs. Outre des observations cliniques et des expériences personnelles, peu d’études scientifiques portant sur les effets d’élixirs floraux ont été effectuées à ce jour.



Laisser un commentaire

Fermer le menu
Follow by Email
Facebook
Google+
Twitter
Pinterest