preloder
Les huiles essentielles sont-elles des antibiotiques naturels ?

Les huiles essentielles sont-elles des antibiotiques naturels ?

Certaines huiles essentielles sont extraordinairement « antibiotiques », même si l’on devrait plutôt dire « antiseptiques » dans le sens où, contrairement aux antibiotiques (« contre la vie »), elles ne détruisent pas au passage notre flore bénéfique. En tout cas, c’est pour leur propriétés « antibiotiques » qu’elles ont été utilisées en tout premier lieu.



C’est exactement pour cela que les plats traditionnels des pays chauds sont très épicés : les huiles essentielles des épices permettent de freiner le développement microbien de l’aliment.

C’est aussi pour cette raison que les hommes emploient les huiles essentielles depuis des millénaires, sous forme de fumigation ou de frictions. Pourtant, ce n’est qu’en 1887 que Charles Chamberland a pu évaluer scientifiquement les vertus antibiotiques des huiles essentielles d’origan, de girofle et de cannelle sur le Bacillus anthracis (le bacille du charbon). Le résultat a dépassé ses espérances.

Par la suite, dans l’histoire de l’aromathérapie, de nombreuses études ont rapporté la mort de microbes courants comme des plus meurtriers : diphtérie, typhoïde, colibacille et autres streptocoques, tous succombent aux huiles essentielles.

Les travaux ont toujours mis en évidence le très large « spectre » d’action des huiles essentielles : une toute petite huile peut combattre efficacement de nombreux germes redoutables !


Laisser un commentaire

Fermer le menu
Follow by Email
Facebook
Google+
Twitter
Pinterest