preloder
L’hypertension artérielle

L’hypertension artérielle




L’hypertension artérielle est surnommée le tueur silencieux, et pour cause ; cette maladie dont on ne guérit pas ne s’assortit d’aucun symptôme. Dans le même temps, elle constitue un facteur de risque important de l’accident vasculaire cérébral et d’autres maladies cardiovasculaires. En France, on estime à 14 millions le nombre de personnes concernées, dont 4 millions de malades qui s’ignorent.

Une surveillance préventive

Considérons maintenant le verre à moitié plein : la maladie est très bien prise en charge, à condition d’être diagnostiquée. Et pour savoir si la tension est trop élevée, il faut la mesurer ! Cela vaut pour le patient présentant des facteurs risques ou des antécédents, mais aussi pour s’assurer que le traitement dispensé à un patient hypertendu fonctionne correctement.

Tous concernés

Il est conseillé à la population générale de mesurer sa pression artérielle au moins une fois par an. Les personnes ayant des facteurs de risques cardiovasculaires ou les patients suivis et traités pour une hypertension sont invités à se surveiller plus régulièrement. D’où l’intérêt du tensiomètre connecté, qui permet le partage des données avec le médecin, notamment.

La tension, qu’est-ce que c’est ?

Prendre sa tension consiste à mesurer la pression exercée par le sang sur la paroi des artères. On obtient deux valeurs : la pression systolique, quand le cœur se relâche et se remplit. On parle d’hypertension artérielle quand ces deux valeurs sont supérieures à 14/9.

Comment prendre sa tension ?

Une auto-mesure de la tension artérielle correctement réalisée s’effectue au bras (3 cm au-dessus du pli du coude), en position assise, après un repos de 5 minutes, en maintenant le bras étendu et détendu. La mesure doit respecter la règles des trois.

  1. Réaliser 3 mesures espacées d’une à deux minutes le matin, avant le petit déjeuner et la prise de médicament. Effectuer aussi 3 mesures espacées d’une à deux minutes le soir après dîner.
  2. Répéter ces mesures biquotidiennes trois jours d’affilée.
  3. On établit ensuite une moyenne de toutes ces mesures. Généralement, on surveille sa tension sur un temps donné : celui de constater l’efficacité d’un traitement, par exemple. On n’est pas tenu de prendre sa tension chaque jour.

Limiter les risques

  • Éviter de manger des aliments trop gras et/ou riches en sel
  • Limiter la consommation d’alcool
  • Ne pas fumer
  • Éviter le stress
  • Éviter le surpoids
  • Pratiquer une activité physique régulière.



Laisser un commentaire

Fermer le menu
Follow by Email
Facebook
Google+
Twitter
Pinterest