preloder
Méditer en pleine conscience

Méditer en pleine conscience

La pleine conscience est l’art si difficile et pourtant si naturel de vivre au présent ce qui se passe en soi et autour de soi. Pour méditer ainsi, il faut respirer et se concentrer sans penser au passé, sur lequel on n’a plus prise, ni l’avenir, qui n’existe pas encore. Découvrez dans cet article comment pratiquer la méditation en pleine conscience.


Nous vivons dans des monde surchargé d’informations, d’évènements, d’obligation, et de bruits qui nous stressent. Dans nos journées, quand sommes-nous réellement en paix, ou au moins dans le calme ? la méditation laïque de pleine conscience nous permet d’en saisir l’occasion et daller plus loin. Elle peut se pratiquer au bureau, chez soi, dans les transports en commun, dans la nature, et à tout moment de la journée.

Mindfulness, la pleine conscience

Attention, il ne s’agit pas de faire le vide dans sa tête, comme on le croit souvent, mais plutôt d’éduquer son esprit à ne pas se laisser entraîner par les pensées incessantes. Christophe André, médecin et méditant, l’exprime bien : l’objectif est de se rapprocher « d’une conscience sans objet, où l’esprit n’est engagé dans aucune activité mentale volontaire, mais tente de rester en position d’observateur ».

Pour l’Américain Jon Kabat-Zinn, qui a popularisé cette forme de méditation en Occident, ainsi que pour bon nombre des très grands enseignants bouddhistes qu’il a rencontré, la pleine conscience est une qualité humaine fondamentale. On la cultive en prêtant une attention particulière à l’instant présent, et ce de manière aussi peu réactive, aussi peu discriminante et aussi sincère que possible. Si la pleine conscience est une qualité innée de l’esprit, il est toujours bénéfique de l’affûter. Elle se cultive par la méditation.

La méthode MBSR

La méthode de Réduction du stress basée sur la pleine conscience (Mindfulness-Based Stress Reduction en anglais, abrégé en MBSR) est aujourd’hui la technique la plus en vogue en France, grâce à Christophe André. A l’origine, c’est l’Américain Jon Kabat-Zinn qui a développé ce programme en créant en 1979 la Clinique de réduction du stress (université de médecine du Massachusetts), devenue depuis un centre dédié à la pleine conscience. Conçue pour réduire le stress dû aux douleurs chroniques, à la maladie ou encore aux traitements difficiles, cette méthode a contribué à l’amélioration de la qualité de vie de nombreuses personnes souffrantes. Depuis, les programmes de réduction du stress ont élargi leurs champs d’application à d’autres catégories de population : dans les prisons, les entreprises, auprès de personnes âgées, d’ étudiants…

Le programme MBSR s’étend sur huit semaines. Il permet aux participants de progresser dans l’apprentissage de leur expérience méditative. L’instructeur a un rôle essentiel de transmission. Par sa pédagogie, sa capacité d’accueil, son ouverture à ce qui est dans l’instant présent, il incarne les principes enseignés et transmis par ces traditions millénaires. Son engagement profond et sa pratique personnelle nourrissent ses enseignements.

Dans un prochain article nous évoquerons « les méditations bouddhistes », plus ritualisées et spirituelles que celles en pleine conscience.


Laisser un commentaire

Fermer le menu
Follow by Email
Facebook
Google+
Twitter
Pinterest