preloder
Quelles plantes utiliser pour détoxifier l’organisme ?

Quelles plantes utiliser pour détoxifier l’organisme ?




Si votre corps est chargé de toxines, il réagit moins bien et deviens bien plus sensible aux agressions. Si vous ne faites rien pour le nettoyer, très vite, il va arriver à saturation, ouvrant la porte maladies diverses. Plusieurs moyens existent pour détoxifier l’organisme, nous évoquerons dans cet article celui qui consiste à utiliser les plantes.

Les plantes favorisent le nettoyage du corps, mais vous continuez à manger normalement … Ou presque. Idéalement vous réduisez les aliments encrassant autant que possible. 1 mois est souvent suffisant pour retrouver les émonctoires en bon état, et de ce fait un niveau d’énergie supérieur. Très souvent, le résultat se voit sur la peau. En effet, lorsque le foie est encombré , le derme prend souvent le relais, par des plaques ou boutons. Quand le foie retrouve tout son potentiel, la peau retrouve son éclat.

Les plus réputées sont le pissenlit, l’artichaut, le chardon-marie, le desmodium, le radis noir ou encore la bardane…sous forme de plantes ou d’extrait. En effet, le foie est l’organe qui a le plus besoin d’être détoxifié de nos jours, car c’est par lui que passe l’élimination de la grande majorité des substances toxiques que nous trouvons dans notre alimentation et notre environnement. La plupart des préparations que vous trouverez en magasin bio ou en pharmacie contiennent 20 ou 21 doses, juste ce qu’il faut pour 3 semaines. Elles se présentent sous forme de tisanes, d’extrait liquide ou de gélules. Les personnes fatiguées, au foie fragilisé, comme les personnes âgées ou sous traitement lourd préfèreront les plantes réparatrices du foie comme le chardon-marie, source de sillymarine, et de desmodium. Ces deux plantes favorisent la réparation du foie, qui ensuite fonctionne mieux. Les personnes ayant un bon niveau d’énergie, utiliseront les plantes boostant le foie tels que le radis noir et l’artichaut qui aident particulièrement à « déboucher » le foie et à éliminer les calculs biliaires. S’il n’y avait qu’un seul organe à nettoyer, ce serait le foie tellement il est au centre de notre santé et de la détoxification du corps. Les femmes enceintes ne doivent en revanche pas faire détox, car cela pourrait avoir des effets sur le fœtus. Mieux vaut faire une cure avant la conception.

Pour renforcer l’efficacité des plantes, retirez autant que faire se peut de votre alimentation les faux amis (café, sucre sous toutes ses formes, gras saturés comme ceux du lait, viandes, etc…), ainsi que les glucides raffinés (voire idéalement pas ou peu de céréales et de féculents), mais les légumineuses (petits-pois, lentilles, etc…) sont possibles si vous les digérez bien. Limitez les protéines animales, préférant dans l’ordre : les poissons et les viandes blanches et insistez sur les légumes et les crudités. Ce régime économise notre système digestif. A lui seul, il permet la détoxification et la revitalisation. Dans l’absolu, il est même bénéfique de le pratiquer toute la vie.

Même si ce n’est pas toujours facile compte tenu des contraintes sociales. Il a l’avantage de ne pas encrasser le corps, pendant que les plantes aident les organes émonctoires qui chassent les toxines, comme le foie, les reins, les intestins, la peau et les voies respiratoires. Toutefois, s’il est difficile d’améliorer son alimentation durant cette période, les plantes sont souvent suffisamment efficaces.

On retrouve en herboristeries et magasins bio des complexes de drainage des 5 émonctoires, sous forme de mélange pour infusion, gélules de poudre de plantes ou extraits liquides. Il est important de boire plus que d’habitude, de façon à aller plus souvent aux toilettes, idéalement, de l’eau peu minéralisée (qui ne fatigue pas les reins) pour favoriser la détoxification. Normalement, les selles doivent être quotidiennes pour ne pas nous empoisonner sinon s’il s’agit de constipation. Bien mâcher, de façon à ce que vous avalez ait la consistance d’une bouillie liquide, sans morceaux. Cela favorise une digestion optimale.

Les plantes de drainage des reins sont plus douces et exigent moins de précaution, si ce n’est de boire généreusement, idéalement des eaux peu minéralisées avec un taux de résidus secs inférieur à 50 (cela est indiqué sur les bouteilles). La sève de bouleau fraîche que l’on récolte au printemps, est plus reminéralisante que le jus de bouleau disponible toute l’année. Et les tisanes sont très adaptées aux cures de drainage des reins. On peut en boire tout au long de la journée, de façon à aller plus souvent aux toilettes. Ces cures sont particulièrement intéressantes pour les personnes qui souffrent de rétention d’eau et d’acidité.

Et pour la peau ? La cure du foie a de bonnes répercutions sur la peau, mais il existe des préparations à base de plantes spécifiques telles que la bardane, la saponaire et l’ortie. Là aussi, boire beaucoup est important pour favoriser l’élimination des toxines. Nous vous rappelons qu’une consommation suffisante de fruits et légumes tout au long de l’année permet de conserver un teint éclatant.

Bien sûr, si votre objectif est de vous nettoyer, choisissez de préférence des produits bio. Inutile de rajouter des pesticides dans votre cure !



Laisser un commentaire

Fermer le menu
Follow by Email
Facebook
Google+
Twitter
Pinterest